Anick Julio, l’homme de son temps

A la mort de son père, Anick Julio sait qu´il règnera. Il en est peut être complexé, mais il possède assurément, une idée de son métier de roi et des attentes que suscitent son intronisation. Après avoir tiré plusieurs instructions des manquements remarqués dans le règne de ses prédécesseurs, le jeune roi ne veut pas se priver de celles que ses sujets peuvent tirer de sa démarche pour le progrès de son peuple. L´on remarque d´ailleurs une grande communication autour de ses activités. La presse s´intéresse de plus en plus à l´action royale. Est-ce le résultat d’une stratégie soigneusement conçue? Des actes spontanés?

Anick Julio pense qu´il est important d´échanger avec les journalistes, de dialoguer avec la population pour prendre en compte, leurs besoins, leurs attitudes et leurs savoirs. Le jeune monarque pense que c´est à travers la communication que les populations bénéficiaires des projets de développement en deviendront les principaux acteurs et assureront leur réussite. D´où la mise en place au palais d´un programme de communication adaptée:
Edition des magazines, interviews, réunions, congrès, expositions, conférences de presse, film documentaire, enquêtes de satisfaction etc.

Des actions complémentaires sont envisagées comme la mise en place d´un dispositif de renseignement et de service secret permettant de rassembler les opinions. La priorité selon lui, est d´être bien informé pour pouvoir agir ou réagir. Il s´impose la loi d´avoir les yeux ouverts sur toute la communauté, les quartiers, les associations, la diaspora. D´apprendre à toute heure les nouvelles, d´être informé du nombre infini des choses, de pénétrer ses sujets afin de découvrir les vues les plus éloignées de ses courtisans, leurs intérêts, leurs plans.

Tout comme de nombreux villages, Bangoua souffre d´une grande déficit en infrastructures et en service de base. L’accès à l´eau potable est loin d´être généralisée, les services d´assainissements sont rares. Aucune école n´est pourvue d´un équipement sanitaire permettant aux enfants de vivre leur scolarité dans des conditions élémentaires. Ces enfants sont contraints de filer dans la nature pour satisfaire leur besoin hygiénique. Ce qui pose des problèmes de pollution et engendre les maladies.

Les habitants sont privés d´eau potable et vont s´approvisionner en eau où ils peuvent: sources, marigots, nappes phréatiques. Outre la pénibilité du transport de cette eau, ils sont de nouveaux à la merci de tous les problèmes sanitaires liés à l´eau plus ou moins propre. Conscient de l´ampleur de ses problèmes, le jeune monarque dès son accession au trône en 2001, tracera une feuille de route dotée d´une vision et des objectifs clairement définis. C´est sur cette base qu´il s´est engagé avec ses sujets dans un programme d´amélioration des conditions de vie des populations dont il poursuit inlassablement sa mise en œuvre. L´homme de cœur, large et ouvert, d´un caractère généreux, magnanime, désintéressé, il se fait le pourvoyeur de la jeunesse. Ses heures ne sont pas à lui, il les consume sans regret à écouter les doléances et les tristesses de ses sujets. Il entreprend des voyages, il affronte des fatigues et des rebuffades pour rendre des services et rétablir des situations compromises.

Et si douce que lui soit la reconnaissance, celle-ci n´est pas la condition de son dévouement; si elle lui manque, il n’en fait point de plaintes amères. Pour arrêter une décision importante, le jeune monarque procède d´abord par un débat éclairé. C´est une des plus raisons qui l’a obligé à tenir auprès de lui les 07et les 09 notables et qui doivent les écouter plus favorablement que les autres.

DeBangoua Tchatchouang (IciBangoua.net, Berlin)

À propos Webmaster

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

1 × deux =