Tag archives : Bamilikés

Macabo 2017 Agronomiquement par Frederic Ngansop, Ingénieur Agro-zootechnicien, Professeur des Lycées Techniques d’Agriculture

L’immense histoire de la cosmogonie BANGWA nous apprend que FOH NONO TCHOUTOUO, célèbre fondateur de la fête du MACABO et arrière-grand-père du Roi actuel FOH DJAMPOU TCHATCHOUANG Anick Julio, fut déporté à Dschang (Chefferie Foto) par l’administration coloniale de l’époque le 18 Décembre 1931. Il y séjourna pendant 18 ans de sa vie, loin de son peuple ! Pourquoi donc MACABO !!!??? ...

Lire la suite...

Lettre de remercié ment du PCO Macabo 2017

Le Président du Bureau Exécutif AUX Associations, réunions des Bangoua de …………………….. Objet : Lettre de remerciément. Je vous remercie les Bangouas -Toutes personnalités confondues- qui s’attèlent à la réussite du festival Macabo 2017. Les contributions associatives et individuelles vont crescendo. On doit s’en féliciter. La dernière ligne droite est amorcée. En deux -2- mois et demi, beaucoup a été fait. ...

Lire la suite...

La réunion préparatoire du MACABO 2017 a bel et bien eu lieu ce 14/10/2017

La réunion de ce jour 14 octobre 2017, relative aux préparatifs du Festival Culturel et traditionnel Macabo, était axé sur la collecte des fonds, l’évaluation des travaux en commission et l’établissement d’un ébauche de programme d’activités axé sur la priorisation des actions à mener, révision et l’actualisation du budget prévisionnel compte tenu du peu de temps qui nous reste. Sur ...

Lire la suite...

Anick Julio, l’homme de son temps

A la mort de son père, Anick Julio sait qu´il règnera. Il en est peut être complexé, mais il possède assurément, une idée de son métier de roi et des attentes que suscitent son intronisation. Après avoir tiré plusieurs instructions des manquements remarqués dans le règne de ses prédécesseurs, le jeune roi ne veut pas se priver de celles que ...

Lire la suite...

La symbolique des rites de la naissance chez les Bangoua

Le pays Bamiléké qui recouvre les plateaux du centre-ouest du Cameroun, est habité par une population dense, et se compose d’une centaine de chefferies, chacune bien délimitées par des frontières. Dans l’une d’entre elles, appelée Bangwa, j’ai mené une enquête ethnographique sur le système de parenté patrilinéaire. Cette recherche m’a conduit à m’intéresser aux rites relatifs à la naissance des ...

Lire la suite...