banner

DICTIONNAIRE DES NOMS BANGOUA

Written by

Nous essayons ici de donner une explication à chaque nom Bangoua et provoquer par la même occasion les réactions des compatriotes. Avec le concours de tous nous trouverons  une meilleure compréhension à nos noms qui ne cessent de s’occidentaliser. Nous ne prétendons pas avoir des explications justes ; c’est pourquoi nous invitons tous les Bangouas à participer à cette œuvre en apportant chacun des avis critiques ou complémentaires, les rectificatifs ou de nouvelles visions à l’effet de nous permettre de construire un dictionnaire adossé sur un large consensus.

Les principes : Nous partons sur quelques principes suivants :

a/ nos noms ont été mal écrits ; la prononciation est déformée au point où ils perdent leur sens.

b/ les noms BANGOUAS sont généralement constitués de deux syllabes ;

c/ nous nous appuierons sur  plusieurs définitions qui nous viennent à l’esprit pour, à la fin retenir l’explication qui aura réuni un large consensus auprès du public BANGOUA.

d/ Nous utilisons l’alphabet latin pour réaliser ce travail pour que tout le monde puisse lire et commenter en attendant de se familiariser avec la grammaire en BANGOUA du Docteur NGUEDJIO avec le concours de notre frères NJIMONI.

Vous êtes d’accord ou pas  sur un aspect du travail, vos suggestions ou propositions sont les bienvenues. Écrivez à l’adresse suivante : Dr Lucas   Djouonang : l.djouonang@yahoo.com ou à travers l’adresse email info@icibangoua.net

Au départ le nom sera pris tel qu’écrit par le colon dans nos actes de naissance, Puis décomposé en plusieurs syllabes suivi d’explications.

1 – TCHATCHOUANG : TCHA-TCHOUAK (Tchatchouang) : que le butin cesse.

Décomposition : TCHA : Butin, ce qui a été volé ou pris par force, ou encore récolté dans un lieu abandonné                        

   Tchouak : verbe cesser ; ex. quand les termites (ngouoh) cessent de s’échapper de leurs orifices pour s’envoler dans le nature, on dit : ngouoh Tchouak.

Une petite histoire liée à ce nom : un habitant avait son champ qui portait de très bons fruits et le roi, par le truchement de ses tchindas, se servait sans son avis. Pour arrêter ce « pillage » l’habitant lui offrit sa fille comme épouse. De cette union naquit un enfant. Pour faire honneur à son beau-père, le roi lui demanda de donner un nom à l’enfant. Sans hésiter l’habitant (peau père) nomma l’enfant « Tcha-Tchouak ». Le roi compris le message et ordonna l’arrêt du butin.

2 – DJAMPOU : DJACK-MPOU (Djampou) : balafon du revenant

                    DJACK : balafon ;   MPOU : revenant. Mpou c’est quelque chose d’irréel.

3 – DJANWOUOH : DJACK-NWOUOH (Njanwouoh): les balafons de l’enfant

                     djack : balafon; nwouoh : l’enfant. L’enfant a beau jouer aux balafons il ne produira pas de rythme.

4 – NGANANG: NGACk-NACK ou NGAAH-NACK? :

                    a/  NGACK-NACK: Racine de la délation, de la calomnie

                      NGACK: Racine; Nack: calomnie.

                   b/ NGAAH-NACK ( Nganang) : personne qui calomnie, délateur

                        Ngaah: quelqu’un; Nack: délation, calomnie

                  c/ NGAK-NAK (Nganang): personne qui refuse de cuisiner et se ravise pour le faire. Ngak : verbe  refuser ; nack= verbe  cuisiner ; se marier                    

                 d/ NGACK-NACK : personne qui refuse la calomnie

                        .

5 NANGANG : NACK-NGAK (Nangang) : Se dit d’une personne qui cuisine et refuse de manger ? Ou une personne qui se marie et se rétracte.

                        Nack = préparer ; ngak = refuser

6 – FONANG : FO– NACK: Chef calomniateur, délateur en chef

                      Fo = chef ; Nack = calomniateur, délateur

7 – NKAPNACK ou nkamnang: NKAP-NACK notable calomniateur

                     Nkap : Notable ; Nack : délateur

Se dit d’un notable qui passe son temps à calomnier alors que par essence il doit prêcher la paix.

8 – NANKAP : NACK-NKAP (Nankap) : La médisance du notable.

                      Nack = calomnie ; Nkap = notable

Quand une personne est calomniée par un notable, il échappe difficilement à la sanction du chef ou de la population.

9 – NJOPNANG (NJOP-NACK) : La hache de la délation de la calomnie.

NJOP = hache ; NACK = calomnie : se dit d’une personne qui a reçu une hache en  récompense de la délation.

10 – NKOUONANG (NKOUOH-NACK) : a/esclave de la délation, de la calomnie.

NKOUH ou MPOUH = Esclave ou domestique; NACK = Calomnie

b/ NKOUH- NAK : mélanger et faire cuire. NKOUH = v. mélanger ; réunir ; NAK = v. cuire.

c/ NKOUN- NAK : se dit d’une personne qui aime la médisance, la calomnie.

NKOUON = aimer ; NAK = médisance, calomnie.

d/ NKOUON-NAK : peut se dire d’une personne qui  divorce et se marie quand elle veut.

NKOUON = v. vouloir ; NAK = se marier (nak ndieuh)

11 – NGUENANG (NGUE-NACK) : se dit d’une personne qui ne se déplace que pour calomnier.

NGUE = aller ; NACK = calomnie

12 – NANGUE (NACK-NGUE) : ……..

13 – NGUEKAP (NGUEP-NKAP) : La peau (de la panthère) appartenant à un notable.

NGUEP = peau ; NKAP = notable.

14 – NKAPGUEP ( Nkap- Nguep) : Les notables porteurs de peau. A la chefferie les membres de la société « Mpé-Nguep » seraient appelés Nkap- Nguep.

NKAP = Notables ; NGUEP = peau

15 – NOUGUEP (NGNWOUOH-NGUEP) : problème (affaire) de la peau (peau d’un animal dépecé s‘entend ; particulièrement celle de la panthère qui constituait et constitue d’ailleurs encore aujourd’hui un bien de prestige).

NGNWOUOH = problème ; NGUEP = peau (affaire qui concerne les propriétaire des peaux)

16 – NGANKOU : a/ NGACK-NKOUH (Ngankou) : Racine du haricot

                      Ngack = racine ; Nkouh = Haricot

      b/ NGACK-NKOUH : refuser quelque chose qu’on offre et se raviser pour prendre.

                     Ngack = refuser ; Nkouh = prendre

Ce nom porté par un éminent évangéliste de l’Église Évangélique à Bangoua au temps colonial est apparemment d’origine Bansoa et se prénomait « NGAAH-NKOUOh, qui signifie une personne  possédant un Tabouret (qui a droit à un tabouret)..

17 – NJEWOH : NJE-WOH ou NJI-NWOH : litt. Pour qui ? bè nji nwoh =  c’est pour qui ?

         Nji = ? Nwoh = qui

18 – NJOUONANG OU DJOUONANG : a/ DJOU-NACK acheter la calomnie ; se dit d’une personne qui pose des actes pas nécessairement malveillants mais en sachant que les délateurs vont s’en servir pour le calomnier.

                Djou = acheter ; Nack = calomnie, délation.

      b/ DJOUH-NACK : Dette de la calomnie

                Djouh = dette ; nack = calomnie

Se dit d’une personne à qui on réclame une dette due à la sanction liée à la calomnie.

     c/Djouh-Nack : Acheter et cuisiner

                        Nack ici = cuisiner ; tout dépend de la phonétique.

    d/ NJHOUOH-NACK (jouonang) : personne qui porte en elle l’esprit de la calomnie

                Njhouoh = esprit ; Nack = calomnie

        19 – TCHANKOUMI : (TCHAK-NKOU-MI) se dit d’une personne qui, face à un problème se défend seul.

                   Tchank : problème lié à une accusation

                  Nkou-mi : personne seule.

Une personne qui a toutes les chances de perdre un procès parce qu’il  fait face seule à une assemblée. Elle n’a personne pour la défendre.

20 – NKAPNKOUMI (NKAP-NKOU-MI) : a/ se dit d’une personne qui s’évertue seul à mettre la paix ; NKAP = paix ; NKOU = seul ; MI = quelqu’un (NKOU-MI = personne seule, sans soutien).

Dr Lucas   Djouonang : l.djouonang@yahoo.com

Article Categories:
A la une · Culture · Education · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares
Alexa Seleno
@alexaseleno