Et si l’Italie était un partenaire de développement pour Bangoua?

Engagé dans une démarche de diversification de partenariat, Sa Majesté Djampou Tchatchouang a séjourné du 19 au 13 Mars 2015 en Italie. L’invité de Monsieur ALFONSO LAGO, entrepreneur italien et propriétaire de l´entreprise agricole « UOVA LAGO » qui opère dans la production des œufs et l’agritourisme basée dans la région du VENETO dans le nord de l’Italie, a eu l´occasion de nouer des contacts avec les différents intervenants rencontrés lors de ce voyage d´affaire.

Cette première visite royale en Italie s´est déroulée en trois grandes parties:

* Une animation culturelle offerte par la diaspora Ndé d´Italie/ Padoue.

* Une visite guidée de la ville

Mr Alfonso LAGO et sa fille Alessia LAGO Directrice générale de UAVO LAGO ont déployés tous les efforts pour démontrer l esprit de l’hospitalité italienne et, de part leur dynamisme. Le roi a eu le privilège de visiter les entreprises qui forment le poumon économique de cette belle commune. Cette visite de la ville a été marquée par une audience accordée par le premier citoyen de Citadelle, Monsieur Pan, maire de la ville.

Durant cette rencontre pleine d’émotions, le maire de cette ville s’est enrichi sur Le potentiel touristique et culturel du Cameroun en général et de Bangoua en particulier. Tout en invitant le roi à penser à la sauvegarde de l’environnement dans tout projet de coopération internationale car dit –il, l’Afrique demeure l’unique paradis terrestre.

* un atelier/ réflexion pour une coopération économique

Sa Majesté Djampou Tchatchouang et Monsieur Alphonso ont convenu de la nécessité d’établir un véritable pont d’activités soutenu par des engagements de part et d’autres dans les documents signés de commun accord et ce, dans une sorte de coopération à bénéfice réciproque.

Au terme de cette visite, pourrait commencer dans les prochains mois, les travaux de l´implantation d´une branche de l´entreprise italienne UAGO LAGO à Bangoua.

Debangoua T. (Icibangoua.net)

À propos Webmaster

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

deux × cinq =