web analytics

A NOS ACTES MANQUÉS – RETRAIT DE LA CAN 2019 AU CAMEROUN

A NOS ACTES MANQUÉS.

Vraiment pas méchant de dire que le Cameroun est au champs et devra encore fournir des efforts pour organiser la CAN à sucre des Nations 2021.

Plutôt que le goût amère de ça, il serait bon de dire que la sentence prononcée un jour avant la journée internationale de lutte contre le Sida, vient confirmer la charge virale qui pèse contre nous depuis la sonnette d’alarme répétée et critiquée du Président Amed Hamad au lendemain de son élection à la présidence de la CAF.

Entre diction et contradiction, fallait juste être logique envers soi-même pour desceller que le sort du Cameroun était sceller depuis la nuit des temps.

Source photo: https://www.sport24info.ma/football/can-2019-candidature-sud-africaine-peu-probable/

Les sorties médiatiques et médiatisées du président de la CAF,
Les déclarations et dénonciations des hommes de médias,
La machination et la marginalisation des consultants sportifs,
L’intimidation et la communication du gouvernement,
Le lion est fâché quand il est blessé…
Faut toujours attendre la dernière minute pour agir et réagir, se donnant ainsi les occasion multipliées et répétées de déconcentration et déconcertation sur les objectifs à atteindre. Résultat des courses: le Cameroun est définitivement admis au centre des Urgences. et tout doit se faire et avec l’extrême rapidité qui tutoie l’ingéniosité et la curiosité des pays à forte capacité et activité technologiques.

Les chantiers sont lancés et menés à une vitesse éclaire qui laisse peser le risque d’une décrépitude des infrastructures livrés avec urgences juste au lendemain de sa réception, le plus important étant de tout faire pour être prêt le jour dit.
Et pourtant, 4 bonnes années DZ chantiers et de dure labeur aurait évidemment permis au Cameroun de se moderniser, de s’activer, d’entrer en chantier et de livrer ses travaux au moins un an avant la date de l’organisation qui du reste à été prorogée de plus de 6 mois: de janvier en juin.
Tout ce qui aurait pu amener le pays le Roger Miller à rentrer à nouveau en chantier aurait été les travaux complémentaires pour nous réajuste par rapport au nouveau cahier de charge élargissant le format de la compétition.

Source Photo: https://www.sofoot.com/can-2019-le-cameroun-va-savoir-463320.html

Que non, le Cameroun est bien quand il est sous pression.
Que dire, le Cameroun aime se mettre sous pression oublier que l’excès de pression conduit très souvent à l’explosion qui dans le contexte des urgences, peut facilement nous conduire dans un coma profond avec le risque de faire gonfler la facture médicale.

Il parait qu’avant l’offre de rattrapage de l’édition 2021, beaucoup de chantiers livrés seront périmés, dégradés sans en être exploités.

Et c’est ici que les masques seront défigurés.

Entre route, Hôtel, Électricité, Eau… Rappelons-le, la session de rattrapage pour un étudiant est une occasion parfois souhaitée pour améliorer ses performances académique et ce ne sont pas les étudiants qui vont me démentir.

Qu’à la veille d’une compétition d’envergure nous ne soyons pas en même de respecter le calendrier CAF pour offrir les deux candidats de la Champion League Africaine et espérer bénéficier des faveurs de la CAF?

Que le calendrier politique ne puisse par permettre de clôturer la saison sportive?
Il y’a lieu de croire que nous voulons bien, mais réellement nous ne pouvons pas.

La godasse se chausse au stade et non pas sur les papiers, ni aux travers de son amitié ou de son affinité personnelle avec le président de la CAF.
Heureusement que le cahier de charge de la CAF est là pour jouer les arbitres même en l’absence de vidéo assistance.
Fin du match.

Maximin KOUAMOU
(⁨Homme Intègre 🇨🇲🛫⁩)
Juriste; Journaliste; Communicateur et Géostratège.

Tel: 675238598 / 695084541
Émail : maxim12bonr@yahoo.fr

Views All Time
Views All Time
46
Views Today
Views Today
1

À propos Webmaster

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.