web analytics

Compte rendu réunion n°5 (17 août 2019) de préparation du Festival Macabo 2019

Compte rendu de la 5ème réunion préparatoire du Festival Macabo 2019, tenue le 17 août 2019 à la chefferie supérieure BANGOUA.

  • Le 17 août 2019, s’est tenue à partir de 15 heures 15 minutes, la cinquième réunion préparatoire du Festival Macabo 2019, sous la présidence effective du Président du Comité d’Organisation (PCO), Soup souffô PIENDJIO Désolice Magloire ;
  • D’entrée de jeu, le PCO a remercié les participants pour leur présence active, permettant ainsi le démarrage à temps de la réunion ; il a procédé à la lecture de l’ordre du jour ;
  • Le projet d’ordre du jour s’articulait autour des points ci-après :
  1. Prière
  2. Refrain de l’hymne nationale
  3. Chant de ralliement Bangoua
  4. Lecture du compte rendu de la dernière séance du 20 juillet 2019 ;
  • Observations ;
  1. Point sur les contributions financières et date butoir des contributions ;
  2. Déroulement des travaux en commissions par chaque président de commission ;
  3. Point sur la confection des pagnes du Macabo 2019 ;
  4. Date de la prochaine réunion ;
  5. Divers ;
  • Observations sur le projet d’ordre du jour.

Après la lecture du projet d’ordre du jour, la parole est passée aux participants pour d’éventuelles observations ;

  • Prenant la parole, WEMBO MBEUGOUONG DJOUONANG Lucas suggère qu’on ne chante plus le refrain de l’Hymne nationale, puisque nous somme en réunion privée ;
  • En réponse, le PCO souhaite que le refrain de l’hymne nationale soit maintenu car , notre réunion a un caractère public du fait que nous sommes à la Chefferie Supérieure, que nous venons d’horizons divers, et que les Autorités sont au courant de nos rencontres ;
  • N’enregistrant plus d’observations, le projet d’ordre du jour est adopté.

**************************************

  • La parole est alors passée à WEMBO SOUP TCHATCHOUANG Emmanuel pour la prière ;
  • Après la prière, il s’en est suivi l’exécution des chants du refrain de l’hymne nationale et de ralliement Bangoua.

**************************************

  • Le quatrième point de l’ordre du jour, relatif à la lecture du compte rendu de la dernière réunion du 20 juillet 2019 est abordé. Le PCO a tenu à repréciser que conformément à nos habitudes, le compte rendu ne sera pas lu, en raison de son volume de 12 pages dactylographiées- ceux d’entre nous qui disposent des mails l’ont déjà reçu et il a été publié sur le forum du festival macabo. S’agissant de la distribution de quelques exemplaires à l’assistance, très peu sont disponibles cette fois-ci, en raison des délestages en cours actuellement à Yaoundé et qui perturbent le bon fonctionnement du secrétariat ;
  • Avant de passer la parole à l’assistance, il a précisé que le Secrétaire Général avait reçu trois observations sur le présent compte rendu et dont acte est pris ; il s’agit de :
  1. Le Colonel KOUAKAP est effectivement président de la commission protocole, accueil, renseignements et sécurité et non vice-président comme écrit dans le compte rendu du 20 juillet 2019 ;
  2. La réunion de lancement et de levée de fonds de l’hôtel Nikita de Yaoundé s’est effectivement déroulé le 22 juin 2019 et non le 23 juin 2019 ;
  3. A la page 8 du compte rendu, les propos (a) sont tenus par le notable WEMBO NGUENANG, chef de quartier TOUGOUONG et non par le notable TCHAPKOUE Daniel ;

 

A la suite, le PCO a demandé s’il y avait d’autres observations à ce sujet ?

  • N’ayant plus enregistré d’observations, le compte rendu de la quatrième réunion du 20 juillet 2019 a été adopté à l’unanimité.

**************************************

  • Le cinquième point de l’ordre du jour, portant sur les contributions financières est amorcé ;
  • Une fois de plus, le PCO a tenu à préciser l’importance des contributions financières car, l’argent c’est le nerf de la guerre, et rien ne peut être fait sans lui –il a déclaré qu’en principe, les travaux de construction de l’école maternelle bilingue de Baloué auraient dû commencer le 1er septembre 2019, mais rien n’est plus sûr. Pour plus de détails, il a préféré passer la parole aux hommes d’actions qui sont sur le terrain ;
  • Parole à WEMBO SA’AH NGOUONG CHIMI
  • Il a rassuré les uns et les autres qu’à Yaoundé et ses environs, les circulaires sur les contributions par associations avaient déjà été ventilées. Une meilleure lecture de la situation sera faite à partir de la réunion du dimanche 18 août 2019 ;
  • Parole à MENKAM KEMAJOU, président famille Bangoua de Mbanga
  • Celui-ci a rappelé que Mbanga s’est toujours manifesté par ses contributions, et a demandé s’il pouvait avoir les montants qui sont attendus d’eux à cette édition, pour mieux mobiliser les troupes sur le terrain ;
  • Le PCO a promis l’informer à temps.
  • Parole à WEMBO SOUP TCHATCHOUANG Emmanuel: Il a déclaré qu’à Bangangé le travail sur les répartitions des contributions était déjà fait et les résultats sont attendus.
  • Parole à Monsieur TCHANGANG Martin, représentant des familles Bangoua du Sud-Ouest et de Fako: Le concerné a rappelé qu’ils ont toujours eu à cotiser et que malgré les temps difficiles, ils ne failliront pas cette année – Le PCO a tenu à les féliciter de vive voix.
  • Poursuivant ses propos, le PCO a abordé la situation financière de la ville de Douala. C’est ainsi qu’il s’est excusé des absences de WEMBO SA’AH NGOUONG NJOPWOUO Christophe chef de famille de Douala et de WEMBO MBEUGOUONG WATAT, président de la commission finance. Tous deux sont empêchés et se sont déplacés sur Nkongsamba pour les funérailles de l’oncle du premier vice président WATAT Maurice; ils sont en contact et promettent le versement des premières contributions de Douala dès la semaine prochaine ;

 

  • Revenant sur l’une des résolutions de la dernière séance relative à la conduite d’une mission de paix, d’entente et d’harmonie à Douala, le PCO a informé l’assistance que cette descente aura lieu vers la fin de la première semaine de septembre 2019 ; Mais en prélude à cette visite, la présidente d’AMIBA a déjà été touchée et elle a souhaité que le chef de famille de Douala en soit informé pour définir les modalités ;

 

  • Pour un aboutissement heureux de cette mission, le PCO a dit qu’il compte sur les Bangoua de bonne volonté et de tous bords à l’exemple de WEMBO MBEUGOUONG DJOUONANG Lucas, qui a le privilège de demeurer à Douala, Yaoundé et Bangoua. Ce sont eux qui nous aideront à assainir la situation à Douala pour que nous ayons un village Bangoua plus fort et plus uni, le Macabo étant une affaire de tous ;

 

  • Pour clore les débats sur les contributions financières, le PCO propose que la date butoir du 30 septembre 2019 soit retenue pour l’acquittement définitif des versements ; ceci est un impératif pour certains travaux qui doivent démarrer tôt, pour s’achever à temps. Rappelons nous qu’il ne nous reste que deux mois pour le début du festival et d’ici là, nous avons les travaux de constructions de l’école maternelle bilingue à lancer, les matériels et équipements élémentaires à acquérir tels les chaises, tables, pupitres etc ;

 

  • Il s’en est suivi un débat très enrichissant portant pour l’essentiel sur les points suivants :
  1. Ne serait-il pas possible que ce soit le comité de développement de Bangoua qui gère l’acquisition des équipements élémentaires ?
  2. La complémentarité des actions de développement entre le CONADEB et le Festival Macabo :

-Le souhait qu’on laisse à chaque organe son rôle spécifique. Au Festival Macabo, son volet culturel et au CONADEB, son volet de développement, sans toutefois exclure que l’un peut venir en appoint à l’autre suivant les situations bien précises ;

  1. Que les uns et les autres n’oublient pas que l’objet de notre réunion est l’organisation du Festival Macabo qui a son cahier de charges à travers les commissions spécialisées ; l’objectif pour nous doit donc demeurer le festival macabo 2019.

 

  • A la suite des différentes interventions, le PCO a apporté les éléments d’éclaircissements ci-après :
  • Sur le plan technique, le Festival Macabo est placé sous la tutelle du CONADEB. Mais actuellement, le CONADEB flotte ;
  • Depuis l’édition de 2015, une réflexion approfondie est menée et la nécessité se fait de plus en plus ressentir que le Festival Macabo ne doit plus seulement revêtir un caractère festif, mais évoluer également vers le développement de notre village. Nous faisons tout pour laisser une trace, à l’exemple de l’excellence scolaire, créée en 2017 et qui porte déjà ses fruits ;
  • Toute action de développement que nous entreprenons aujourd’hui, a fait l’objet d’un grand débat et nous sommes tous d’accord que nous sommes restés fidèles à notre plan de vision globale et à nos objectifs précis à atteindre. Sur le terrain, nos travaux n’ont jamais empiété sur ceux du CONADEB.

**************************************

  • Le sixième point de l’ordre du jour, se rapportant au déroulement des travaux en commission est abordé ;

 

  1. La commission infrastructures, logistique et décoration
  • Prenant la parole, le président de cette commission, SOUP TCHATCHOUANG s’est félicité du site de Baloué qui est déjà disponible. Mais il n’a pas encore reçu de plan de construction même si celui-ci lui a été promis. Pour le démarrage des autres travaux, il attend l’accord du PCO ;
  • Le PCO en réponse a déclaré qu’il lui fera tenir le plan élaboré par SA’AH POUEMI. Poursuivant son intervention, il a demandé au président de la commission de jeter également un œil attentif sur les autres constructions à entreprendre sur l’esplanade de la chefferie supérieure, de même qu’il soit envisagé le déplacement des containers de la Camwater, de manière à agrandir le parking de voitures lors de la tenue du Festival Macabo 2019. Pour aller plus vite en besogne, le président de la commission des infrastructures doit contacter les techniciens à divers niveaux pour qu’ils fassent leurs devis et nous les transmettent à temps ; ceci concerne aussi bien les reconstructions des maisons tombées en ruine, que d’autres travaux prioritaires. il y a urgence que les travaux commencent en septembre pour s’achever en octobre 2019 ;
  • Intervenant sur ce sujet, Docteur NOMEGNI souhaite que les jeunes du village soient impliqués dans les travaux, de même que les chefs de quartiers, quitte à ces derniers de demander les appuis des élites ;
  • En réaction à cette intervention WEBO SA’AH NGOUONG CHIMI a rappelé que le PCO avait déjà pris l’engagement de contacter le chef supérieur pour qu’il prenne son bâton de commandement ; cette résolution est contenue dans le dernier compte rendu de la réunion du 20 juillet 2019 ;
  • Abondant sur le même sujet, WEMBO MBEUGOUONG DJOUONANG Lucas a déclaré qu’il y’a des problèmes de communication et de coordination qui se posent. Certains matériaux de construction ont été coupés mais n’ont pas pu être transportés jusqu’à la chefferie.
  • Il a poursuivi en disant qu’il profite de la présence du Président de la commission infrastructures pour le conseiller de demander au Chef Supérieur d’appuyer les Chefs de quartiers pour l’organisation des travaux ;
  • En plus, le Président de cette commission doit travailler en étroite collaboration avec le Président du conseil des notables pour qu’ensemble, ils recherchent les artisans spécialisés pouvant effectuer les travaux de reconstruction des maisons ancestrales en ruine.

 

  • Il a clos ses propos en déclarant que la situation actuelle n’honore pas le tourisme à Bangoua ; il y a une urgence à chercher à récupérer nos techniques ancestrales en matière de construction de certaines œuvres traditionnelles ; quitte à repartir dans les ruines des cases traditionnelles en vue de copier nos aïeux et chercher à s’approprier leur savoir faire, pour relooker rapidement la vitrine culturelle de notre chefferie supérieure.

 

  1. Commission marketing

 

  • Le Président de cette commission Mr KWAJIEP Justin a pris la parole pour informer l’assemblée qu’ils ont abattu un grand travail et près de 500 entreprises ont été prospectées. De même une visite de site a été faite et un plan de construction envisagé avec un podium central. Le sponsor principal a été contacté et un accord de principe envisagé, il s’agit d’ORANGE Cameroun ;

 

  • Toutefois des difficultés de liquidités subsistent et des solutions ne sont pas toujours trouvées, malgré qu’il effectue des descentes régulières sur Yaoundé, pour travailler avec le PCO. Actuellement, les difficultés bloquent les travaux et il nous faut confectionner les plaquettes pour que les entreprises avancent avec nous ;

 

  • En réponse, le PCO tout en reconnaissant l’absence de liquidités qui est un problème général du festival, propose que nous restons tous très réalistes en ne faisant qu’avec les moyens que nous disposons : Notre budget actuel étant très modique et les besoins fort nombreux ;

 

  • Le PCO a ajouté qu’il pense à un plan B qu’il assumera entièrement. En lançant cette nouvelle approche de marketing nous nous étions dit, que c’était une bouteille qu’on jetait à la mer ;

 

  • Aujourd’hui, face aux difficultés financières, il y a beaucoup de sceptiques et ceux qui doutent ; d’autres estiment que très peu de choses ont été faites avec la somme de trois cent mille (300.000) FCFA, déjà débloquée à la commission Marketing.

 

  1. Commission scientifique et excellence scolaire

 

  • Dans le cadre de l’organisation de la conférence sur notre frère TCHUIDJANG POUEMI, le PCO a promis remettre, au président de cette commission, les vidéos qu’il avait apportés à la dernière séance.

 

  • Prenant la parole, le Président de cette commission, Dr DJAMPOU Serge s’est excusé de son absence à la dernière séance.

 

  • S’agissant de l’organisation de la cérémonie de l’excellence scolaire, il a rassuré qu’il travaille avec son équipe pour finaliser les préparatifs, étant donné les bons résultats obtenus aux différents examens à Bangoua cette année. Tout ceci prouve que nous sommes sur la bonne voie et que l’assainissement engagé au Lycée Classique de Bangoua porte ses fruits et le même effort est actuellement mené au Lycée Technique de Bangoua ;

 

  • Abordant le volet de la conférence, le président de cette commission s’est félicité de l’appui de tous les aînés qui œuvrent pour la réussite de cet évènement, à l’exemple du Professeur DJOMO et du Dr DJOUONANG Lucas ; il compte sur eux et sur le PCO pour que des professeurs de renom qui maîtrisent le sujet soient associés à cet évènement, à l’exemple du Professeur KOUFAN Jean de l’Université de Yaoundé 1, et Mr Olivier BILE, et qui ne sont pas originaires de l’Ouest.

 

  1. Commission Protocole, accueil, renseignements et sécurité

 

  • Prenant la parole le Président de cette commission, le Colonel KOUAKAP Célestin s’est dit réjoui d’avoir pu trouver du temps ce jour pour être avec nous, malgré ses multiples obligations professionnelles. Il a rassuré que toutes les dispositions seront prises pour que tout soit bien fait le moment venu et il compte renforcer la sécurité par les éléments venant de Bafoussam et de Bangangté.

 

  • Séance tenante, il a présenté le nouveau Commandant de Brigade de Bangoua qui vient juste de prendre ses fonctions ;

 

  • Il s’agit du Commandant NJOUOM CHOUAIBOU.

 

  1. Commission Communication, relations extérieures, gadgets et TIC

 

  • Prenant la parole, le Président de la commission s’est excusé de ses absences répétées, dues à des raisons professionnelles. Son équipe et lui travaillent déjà depuis bien longtemps et nous avons pu apprécier leur savoir faire lors de la cérémonie de lancement et de levée des fonds à l’hôtel NIQUITA de Yaoundé. Son plan d’actions est déjà prêt et il compte agir avant, pendant et après l’évènement ;

 

  • Avant le festival, il y a déjà et il y aura d’avantage de campagnes de sensibilisation sur internet ;

 

  • Il souhaite que les spots qu’ils vont confectionner soient diffusés à partir d’un mois avant l’évènement ;

 

  • Ils envisagent également concevoir des vidéos animés par le Chef Supérieur et le PCO pour diffusion ;

 

  • Pendant le festival, les médias-audio visuels et la presse écrite seront sollicités ;

 

  • Après l’évènement, des cassettes et des albums seront disponibles à des prix acceptables ;

 

  • Il a tenu par ailleurs à préciser qu’il y a un avantage en terme de gains financiers à travailler avec la CRTV ; Car leurs prestations reviennent moins chers par rapport aux sociétés concurrentes et qu’en plus, aux heures du journal parlé, le public cible y est très sélectif ;

 

  • Le Président de cette commission s’est dit en outre encouragé de constater que la conférence sur le professeur TCHUIDJANG POUEMI pourra regrouper des intervenants qui ne sont pas originaires de l’Ouest ;

 

  • Il a enfin souhaité qu’étant donné que nous sommes à deux mois du festival Macabo 2019, que le comité d’organisation réfléchisse pour que l’une de nos dernières réunions de préparation, mobilisent plusieurs médias à Bangoua, comme nous l’avons fait avec la cérémonie de lancement et de levée de fonds à l’hôtel NIKITA de Yaoundé. Cela aura un plus grand impact sur le succès du Festival.

 

**************************************

 

  • Il y a eu une suspension des travaux de quelques minutes pour permettre aux participants de prendre part à la cérémonie de clôture du ² Kaak ² qui avait lieu le même jour, sous la présidence effective du Chef Supérieur Bangoua.

 

**************************************

 

  1. Commission des affaires traditionnelles, animations culturelles et danses

 

  • Reprenant les travaux, la parole est passée au Président de cette commission WEMBO MBEUGOUONG DJOUONANG Lucas. Ce dernier a déclaré prendre des contacts et prospecter sans cesse les groupes de danses traditionnelles ;

 

  • Il s’active également pour une meilleure communication sur le terrain. Ses démarches le conduisent à être aussi en concertation avec les artistes et le moment venu, on verra avec qui faire en fonction des moyens qui seront dégagés.

 

**************************************

 

Le 7ème point sur la confection des pagnes du Festival macabo 2019 est abordé. 

     

  • Le PCO a annoncé que dès la semaine prochaine, des contacts seront pris avec FÖH TCHOPZOP, Colonel NONO, pour qu’il passe la commande de 650 pagnes à l’usine dont les activités reprennent vers la fin de ce mois,

 

  • Il s’agit de 500 pagnes + 150 pagnes qui sont une commande déjà payée par les Gabonais. Le pagne retenu est le super wax et sera vendu à 9 000 (neuf mille) FCFA ;

 

  • Nos pagnes seront disponibles en septembre 2019 ;

 

  • WEMBO MBEUGOUONG DJOUONANG Lucas a déploré qu’il n’y ait pas eu une forte communication sur ces pagnes comme il a été demandé lors de la dernière séance ;

 

  • Le PCO a demandé à la commission communication de faire une large diffusion sur les modalités de confection et de vente des pagnes du Festival Macabo 2019. Toute commande privée doit être payée d’avance.

 

           **************************************

 

  • Date de la prochaine réunion

Après concertations, la date de la prochaine réunion est fixée le 21 septembre 2019 à     14 h.

  • Les Divers

               Le dernier point de l’ordre du jour, concernant les divers est abordé.

  1. Le 1er point abordé est celui de l’existence d’un compte bancaire ouvert auprès de la MC2 de Bangoua pour toutes les opérations financières concernant le festival Macabo 2019.

 

  • En plus il y a le contact du Trésorier du Macabo et aussi le contact du PCO qui se trouve sur les plaquettes du Festival Macabo qui viennent d’être distribuées.

 

  1. Dr NOMEGNI a demandé au Président de la Commission Marketing d’être plus communicatif et ne pas se décourager.

 

  1. Le Colonel KOUAKAP Célestin a demandé si quelqu’un qui est intéressé par la conférence sur le professeur TCHUIDJANG POUEMI, veut déposer une gerbe de fleurs sur sa tombe à Bangoua, cela serait-il possible ?

 

  • Le PCO a répondu que la concession est accessible même si elle est un peu abandonnée. Pour avoir plus d’informations, se rapprocher de l’aîné FOH TCHOPZOP, Colonel NONO.

 

  1. S’agissant des relations entre le CONADEB et le Comité d’organisation du Festival Macabo 2019, le PCO a souligné qu’elles sont bonnes et que même si le Président du CONADEB n’est pas là aujourd’hui, il s’est excusé.

 

  • Dr DJAMPOU Serge, vice Président du CONADEB a rassuré l’assistance en disant qu’ils travaillent sans problèmes avec le Bureau Exécutif du Festival Macabo.

 

  1. Le PCO a demandé aux participants de se joindre à lui dès la fin des travaux, pour une visite de courtoisie au Préfet du Ndé à Bangangté, qui nous attend à son domicile.

  La séance est levée à 18 h 20 min.

Le Secrétaire Général: WEMBO SA’AH DIZEU Samuel

Le Président du Comité d’organisation: Soup Souffo PIENDJIO Désolice Magloire

Views All Time
Views All Time
89
Views Today
Views Today
1

À propos Webmaster

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Oupssssssssss!! Le contenu de ce site est protégé contre les copies. Veuillez nous contacter à info@icibangoua.net