web analytics

Compte rendu de la 7 ème réunion préparatoire du Festival Macabo 2019, tenue le 05 octobre 2019 à la chefferie supérieure BANGOUA

• Le 05 octobre 2019, s’est tenue à partir de 15 heures 35 minutes, la septième réunion préparatoire du Festival Macabo 2019, sous la présidence effective du Président du Comité d’Organisation (PCO), Soup souffô PIENDJIO Désolice Magloire ;

• Prenant la parole, le PCO a souhaité la bienvenue aux participants et les a remercié pour leur disponibilité. Ceci est d’autant plus félicitable, car lors de notre dernière rencontre, nous avons convenu d’un commun accord, compte tenu du fait que le Festival se rapproche de plus en plus, de tenir deux séances en ce mois d’octobre.

– Il a demandé l’exécution du refrain de l’hymne nationale et du chant de ralliement Bangoua.

– A la suite, il a passé la parole à

– Mefo NJIPWOUO Lysette dite « La Conseillère » pour la prière.

– C’est alors qu’il procède à la lecture du projet d’ordre du jour qui comportait les points suivants :

1- Lecture du compte rendu de la dernière séance du 21 septembre 2019

– Observations

2- Point sur les contributions financières par le trésorier et les Présidents des associations

– Observations

3- Point sur les travaux des commissions

4- Les modalités pratiques sur la vente des pagnes et les billets d’invitation

5- Les suggestions sur le programme officiel du Festival Macabo 2019

6- Date prochaine réunion

7- Divers

• Aucune observation n’ayant été enregistrée après la lecture du projet de l’ordre du jour, celui-ci a été adopté.

**************************************
Le 1er point Relatif à la lecture du compte rendu de la dernière séance du 21 septembre 2019 est abordé.
• Le PCO est resté conforme à nos habitudes et le compte rendu n’a pas été lu. C’est alors qu’il a demandé s’il y avait des observations.

• WEMBO SOUP TCHATCHOUANG Emmanuel a souhaité que les grandes lignes des travaux, tout au moins, soient lues.

• Le PCO a accédé à sa requête et a résumé les grandes lignes de la 6ème réunion préparatoire.

• A la suite, n’ayant enregistré aucune observation, le compte rendu de la réunion du 21 septembre 2019 a été déclaré adopter à l’unanimité.
**************************************
Le 2ème point de l’ordre du jour, portant sur les contributions financières est examiné.
 Parole au trésorier, WEMBO KWOLONG Capitant.
• Il a tenu à préciser que la situation financière qu’il présentera se fera par localité.

a. – Yaoundé

– La situation à Yaoundé sera donnée en deux rubriques :

a.1. – La cérémonie de levée de fonds

• Il a procédé à la lecture des contributions faites en distinguant les contributions effectives et les promesses non encore libérées à ce jour. Il a demandé aux membres présents d’être attentifs pour vérifier l’exactitude de leurs versements, les autres contributeurs non présents pouvant avoir leur situation en le contactant. En résumé, la situation est la suivante :

– Total des fonds encaissés : 4.057.000 (quatre millions cinquante sept mille) FCFA.

a.2. – Associations

– Contributions individuelles par « main levée » : quatre cent trente cinq mille (435.000) FCFA.
– Contribution des membres : deux millions six cent dix mille (2.610.000) FCFA.

• Total général des contributions de Yaoundé : sept millions cent deux mille (7.102.000) FCFA.
b. Douala
– Contributions individuelles : six cent quatre vingt dix mille (690.000) FCFA
– Contributions des associations : 2.000.000 (deux millions) de FCFA

• Total général de Douala : deux millions six cent quatre vingt dix mille (2.690.000) FCFA

c. Mbanga : Cent mille (100.000) FCFA

d. Diaspora

– Canada : deux millions deux cent cinquante mille (2.250.000) FCFA
e. Autres villes : deux cent trois mille sept cent (203.700) FCFA
• Soit un total global des contributions de douze millions cinq cent quarante cinq mille sept cent (12.545.700) FCFA sur quatre vingt onze millions (91.000.000) FCFA attendus.

• Le trésorier a fait remarquer que les efforts sont certes fournis, mais restent insuffisants. Les deux gros porteurs que sont Yaoundé et Douala doivent encore se battre pour améliorer leurs participations.

– Le trésorier a clos son propos en déclarant qu’il est fort possible que certaines personnes aient cotisé, mais que les informations ne lui soient pas encore parvenues. Il a demandé à tous ceux qui contribuent de l’informer en envoyant un reçu de versement.

• Le PCO a informé l’assistance qu’il a reçu de la Sénatrice DSAMOU Micheline, la somme de deux millions cent quarante mille (2.140.000) FCFA ; Se répartissant comme suit :

– Couple DSAMOU : un million (1.000.000) de FCFA

– Sénateur NGOUCHINGHE Sylvestre de Congelcam : un million (1.000.000) de FCFA

– Madame MBAKOP Bertine, Monsieur PION, Benjamin et Madame PION DSAMOU cent quarante mille (140.000) FCFA

• Le PCO a passé la parole aux présidents des associations présentes dans la salle.

* WEMBO Soup TCHATCHOUANG Emmanuel

• Il s’est insurgé sur la présentation faite par le trésorier, en ce qui concerne les contributions de la cérémonie de levée de fonds de l’Hôtel NIKITA. Le tout est globalisé dans la seule ville de Yaoundé, alors que certaines personnes venant d’autres localités, ont participé. Il rappelle que lui et le Docteur DJAMPOU Serge ont contribué à cette cérémonie.

– S’agissant maintenant des contributions de Bangangté, elles seront versées au plus tard à la réunion du 19 octobre 2019.

– Il a également rappelé que Bangangté et Bangoua devraient contribuer selon le plan financier prévisionnel à hauteur de quatre cent mille (400.000) FCFA.

– Dans le but de savoir la quote part des contributions des uns et des autres, les deux localités se sont concertées et ont résolu que chaque quartier de Bangoua donnera une somme de douze mille cinq cent (12.500) FCFA et le reste sera à la charge de Bangangté.

• Le PCO passe alors la parole aux associations de Bangoua, tout en leur disant que le plus important, est que l’argent vienne de partout et que tout Bangoua où qu’il soit se sente concerné et mette la main à la pâte.

– Les contributions de Bangoua:

a) Quartier TOUGOUONG : douze mille cinq cent (12.500) FCFA

b) Fap DIOGSO 1 : douze mille cinq cent (12.500) FCFA
f) Autres contributions
• MBEU NGANSOP Emmanuel a donné séance tenante sa contribution individuelle de cent mille (100.000) FCFA et a annoncé la promesse de DJOUTCHE Nathalie de cent mille (100.000) FCFA.

• WEMBO MBEUGOUONG DJOUONANG Lucas, revenant sur l’insistance de WEMBO SOUP TCHATCHOUANG de ressortir par localités les contributions faites à la cérémonie de levée des fonds de l’hôtel NIKITA, a fait remarquer que c’est une opération difficile et cela fait problème. Il a rappelé que lui-même avait contribué à ladite cérémonie et que la remarque de WEMBO SOUP TCHATCHOUANG était pertinente.

• La délégation de Loum conduite par DJUINGANG Jules et NGANANG Anne ont avancé vingt mille -20.000- FCFA.

• Pour clore les débats sur les contributions financières, le PCO a souligné que le plus important c’est l’argent et sans lui, nous n’effectuerons pas de travaux. Peu importe finalement l’origine ou la localisation des Bangouas ayant contribués. Encore qu’en l’espèce, ce sont les gens de Yaoundé et de ses environs qui ont contribués à 97%.
**************************************
Le 3ème point de l’ordre du jour portant sur les travaux en commission est ainsi amorcé.
a) Commission infrastructures
• Le président de cette commission, Soup TCHATCHOUANG a informé l’assistance qu’il a fait ce jour une visite de terrain à Baloué avec la délégation du PCO dès leur arrivée à Bangoua. Les travaux ont effectivement démarré et ils se battent pour leur accélération. L’implantation et les fouilles sont faites. Néanmoins, il se plaint de l’absence de certains membres de sa commission.

– S’agissant des travaux sur l’esplanade, la construction des stands, du mât, de même que les travaux de peinture débuteront incessamment.

– Pour les autres travaux, il est en pourparler avec le président du conseil des notables pour finaliser les plannings des travaux avant leur démarrage.
Toute fois, des problèmes existent et le plus criard est celui du manque des ouvriers et des artisans spécialisés à Bangoua.
• Le PCO félicite SOUP TCHATCHOUANG pour tous les sacrifices consentis pour l’avancement des travaux. Il lui a demandé de ne pas mettre son cœur sur les absents, car nous connaissons tous bien certains Bangoua pour leur langue de bois. Actuellement sur le chantier, nous achetons le sable et le gravier alors que ce n’est pas ce qui était convenu au départ. A l’esplanade, même les notables ne tiennent pas parole, et tous les travaux prévus n’ont pas encore démarré. Tous ceux qui ont pris des engagements se cachent. Face à ces désagréments, nous passerons au plan B. Il demande alors au président de la commission de chercher les travailleurs ailleurs.

• SOUP TCHATCHOUANG déclare qu’il prendra les contacts avec les travailleurs de Batoufam, les bras forts manquant à Bangoua.

• Le technicien NOUHOU DJOMO Fabrice est intervenu pour faire savoir qu’actuellement à Bangoua, il y a beaucoup de chantiers et les ouvriers sont très sollicités, ce qui peut expliquer la pénurie de la main d’œuvre.

• Le PCO a rétorqué qu’il n’y avait pas de rapport entre les deux problèmes posés. Il s’est demandé si c’était normal qu’on aille chercher les ouvriers ailleurs pour la construction de l’école publique de Baloué alors qu’il y a des jeunes à Bangoua. La même préoccupation concerne les artisans qu’on va chercher dans d’autres localités.

– Abordant les travaux sur l’esplanade, il s’est également étonné de voir que jusqu’ici rien n’a commencé. Veux-t-on par là nous faire croire que l’autorité du Chef Supérieur est bafouée ? sinon comment peut-on expliquer que le roi demande aux notables d’effectuer des travaux à la chefferie, certains quartiers s’exécutent et d’autres non ?

• Soup TCHATCHOUANG a répondu en déclarant que seul le Président du Conseil des notables peut répondre à ces préoccupations.

• Docteur NOMIGNI Henri a fait remarquer que c’est honteux de voir comment les choses se passent à Bangoua. Il a fait savoir qu’il faut restaurer l’autorité du Chef Supérieur.

• WEMBO Sa’ahgong CHIMI a demandé qu’on ne prenne pas à la légère ce que font les notables. Ce n’est pas un bon précédent et il faut dénoncer publiquement ceux qui refusent de travailler.

• WEMBO SOUP TCHATCHOUANG a vivement souhaité qu’il est temps pour le Chef Supérieur de reprendre son autorité.

• Le PCO a ironisé en déclarant que les chefs de quartiers se valorisent et se font tout puissants uniquement pendant les deuils. En dehors de ce cadre, quand il s’agit de faire les travaux à la chefferie, certains sont introuvables. Il reste convaincu que c’est une honte pour Bangoua d’aller chercher les ouvriers et artisans ailleurs pour préparer son festival.

– Abordant d’autres travaux, il a précisé s’agissant du Mât, que le lieu de son implantation est choisi et les travaux démarrent le lundi prochain. Quant à la tribune, il a fait la remarque que beaucoup de tôles sont percées et cela nécessite une rapide réparation. De même, le plafond de la tribune doit être recouvert dans sa première vitrine par un plafond en bambous. Il en va de même pour l’étanchéité de la salle de réunion et les nacots des autres salles. Le Président de la Commission Infrastructures doit veiller que le technicien lui fasse tenir les devis à temps pour un démarrage rapide des travaux.

• Le Directeur de l’école publique Bilingue de Baloué a pris la parole pour présenter de vive voix ses doléances. Il ressort de son intervention :

– L’absence des enseignants vacataires pour l’assister,

– Le manque des tables bancs,

– Le manque des tableaux etc …
 A la fin de son intervention, il a remis l’état de ses besoins au PCO. .
• Le PCO l’a rassuré qu’une solution ponctuelle sera trouvée en attendant la mise en place de l’A.P.E. Il a chargé Soup TCHATCHOUANG de réfléchir à cet effet et de lui faire tenir des propositions concrètes.

• KOUINCHE Alain, Journaliste de radio Bandiangsseu est intervenu pour déclarer qu’au cours de l’une de leurs émissions, un auditeur a appelé pour demander pourquoi la Chefferie Supérieure Bangoua qui est une vitrine du village, se trouve dans cet état de broussaille. Les notables ne travaillent-ils plus ?
b) Commission scientifique et excellence scolaire
• En l’absence de son Président empêché, mais qui a fait une publication sur le forum, le PCO a informé l’assistance que la conférence sur notre frère TCHUNDJANG POUEMI aura lieu le vendredi 08 novembre 2019. Les panelistes, tous adeptes de TCHUNDJANG, sont connus et placés sous la conduite du Professeur et internationaliste, Jean KOUFAN MENKENE. Il leur a déjà remis des cassettes à ce sujet. Sa seule préoccupation est le désir des panélistes de visiter la tombe du défunt. Tout en leur faisant comprendre que nous envisageons la construction d’une stèle à sa mémoire, il leur a présenté la maquette lors de leur dernière rencontre.

• Docteur NOMIGNI propose qu’on prenne contact avec la famille en vue de faciliter l’accès à sa tombe.

• Le PCO a ajouté qu’il nous revient d’aider la famille en faisant la propreté sur sa tombe. Ayant reçu la nouvelle qu’un membre de sa famille avait déjà assisté à une de nos réunions, le PCO a demandé qu’on cherche urgemment à reprendre contact avec lui et que Foh TCHOP ZOK, le Colonel NONO soit informé de nos démarches.
c) Commission Communication
• TIENDJA Pou Frédéric NGANSOP a pris la parole au nom du Président KEMGO Mathieu, empêché. Après avoir fait le point sur leurs réalisations depuis le début des préparatifs du festival, il s’est appesanti sur leurs travaux à venir qui porteront sur une plus grande sensibilisation sur les réseaux sociaux et autres supports de communication, ainsi que la préparation des spots radio et télévision, la publication du magazine Macabo et la confection des banderoles. Toutes ces réalisations qui sont en cours doivent être prêtes deux semaines avant le début du festival, et il invite les Bangoua à participer au magazine en y envoyant leurs articles.

– TIENDJA POU a ajouté qu’ils sont à pied d’œuvre pour contacter les différents médias qui assureront la couverture avant et pendant l’évènement. De même, il leur revient la charge d’assurer l’animation pendant l’événement, en français, anglais et bangoua, et ils sont entrain de peaufiner leurs stratégies et méthodes de travail à cet effet. Enfin, il a terminé en annonçant qu’ils sortiront un album du Festival Macabo 2019 après l’évènement.
d) Commission sécurité et protocole
• Le Président de cette Commission, le Colonel KOUAKAP Célestin s’est dit conscient de tous les enjeux liés à l’organisation de la fête. Dans son volet qui relève principalement de la sécurité, il a pris tous les contacts nécessaires avec les commandants de gendarmerie et n’attend plus que la signature de l’autorisation de manifester, pour saisir le CO-Région à Bafoussam pour un appui le jour de l’évènement. En attendant, les commandants de Bangangté et de Bangoua peuvent assurer aisément la sécurité les autres jours. Son projet de budget sera présenté au Bureau Exécutif. Il passe la parole à MBEU NGANSOP Emmanuel pour la présentation du volet protocole.

• Celui-ci nous a déclaré que les préparatifs allaient bon train et il souhaiterait avoir la liste des invités à temps. Il faudra également prendre des dispositions pour avoir les chaises de réception des invités à temps et aussi prendre les contacts avec les responsables des établissements pour qu’ils libèrent les élèves avec lesquels ils vont travailler le moment venu. D’autres points doivent aussi être solutionnés :

– Le point d’eau où il faudra se désaltérer,

– Le parking doit être bien délimité et par conséquent les containers de CamWater devraient être dégagés,

– Les toilettes publiques pour se soulager,

– Les balises pour limiter les bousculades des populations lors des mouvements et parades du Chef Supérieur,

– L’hygiène et la salubrité de l’esplanade et plus particulièrement le samedi matin du 09 novembre 2019, après toutes les festivités de la veille.

• A la suite de toutes ces interventions, le PCO a fait savoir concernant le volet sécurité, que les commandants de gendarmerie de Bangangté et de Bangoua nous assistaient déjà. S’agissant du volet protocole, ceux qui ont de l’expérience en la matière vont les assister et particulièrement les aider à canaliser les populations, pendant les bains de foule du Roi. En plus, les toilettes publiques existent et seront réaménagées. Quant au problème du parking, il a reçu des suggestions et elles sont en train d’être approfondies.

• MBEU NGANSOP a demandé s’il y avait une tenue prévue pour le protocole.

• En réponse, le PCO lui a fait savoir qu’ils sont en train de réfléchir sur cette question et que des pistes de solution existent comme par exemple habiller nos hôtesses avec le pagne du Macabo et prévoir les tee-shirts pour les hommes.
e) Commission affaires traditionnelles
Le Président de cette Commission, WEMBO MBEUGOUONG DJOUONANG a déclaré que pour le moment, il n’a pas grand-chose à dire. Demain, il a rendez-vous avec les Communautés Bororo et Anglophone de Bangoua. De lundi à mardi, il contactera les Chefs d’établissements pour les préparatifs des matchs des incollables. Il demande au bureau exécutif de mettre les moyens financiers dès maintenant à sa disposition pour qu’il fasse venir le groupe Kouc-Ngang qui rassemblera au moins cent cinquante (150) personnes. S’agissant des concours de danse, les critères de notation sont déjà préparés et il souhaite que les groupes de danse qui viendront des villes se fassent enregistrer au plus tard le 19 octobre 2019 .Il a fait également savoir qu’il a une rencontre avec les forces vives du village le mardi 08 novembre 2019.
– Tout en insistant que les moyens financiers soient mis à sa disposition le plus tôt possible, Il a souhaité que les espaces à l’esplanade soient aménagés en tenant compte des défilants qui seront plus nombreux à cette édition.

• Docteur NOMIGNI a posé la question de savoir si 150 (cent cinquante) personnes pour le kouc-Ngang n’est pas exagéré.

• Le PCO lui a fait savoir que tout dépendra des moyens financiers que nous aurons.

• Le chef de la communauté Musulmane de Bangoua, dont la mosquée est situé au quartier Baloué, l’Imam WEMENGNE MBIAKOP Hamzace est intervenu pour se présenter et saluer l’assemblée. Sa présence ne vise qu’un seul but, nous dire qu’ils sont de tout cœur avec nous. Il nous a annoncé la maladie du chef de la communauté Bororo

• Le PCO a souhaité une prompte guérison au chef de la Communauté Bororo et a fait savoir à l’Imam que de tout temps les bangoua et les musulmans vivent en paix et en symbiose et ceux-ci ont toujours très activement participé au Festival Macabo.
f) Commission restauration, Hygiène et salubrité
• Mefo NGANSOP Charlotte, présidente de la commission a informé l’assemblée concernant le volet restauration, que les contacts sont pris avec les prestataires de service pour la réussite de l’évènement. Les plans de restauration sont maintenus et sont déjà transmis au bureau exécutif.

– Concernant le volet Hygiène et salubrité, elle a passé la parole à Mefo NJIPWOUO Lysette dite la « Conseillère ».

• Mefo NJIPWOUO a tenu à rassurer les uns et les autres et à déclaré que les dispositions seront prises à temps pour assurer la propreté des lieux.

g) Mefo NGANSOP Charlotte a repris la parole pour parler de la commission santé, en l’absence de son Président empêché.
– Elle a déclaré qu’ils sont à la recherche des sponsors et des âmes de bonne volonté pour fournir les médicaments et les dons nécessaires aux soins gratuits des populations. Elle profite de la présence de Radio Bandiangsseu pour leur demander de mieux sensibiliser les populations pour qu’elles se déplacent à temps pour recevoir les soins. Par le passé, elle a remarqué que la communication n’était pas forte et certains villageois ne se présentaient à leur niveau que le dernier jour, quand ils étaient sur le point d’arrêter les soins.

– Enfin, elle a tenu à préciser que toute offre de services d’où qu’elle vienne, doit savoir que nos soins sont gratuits et par conséquent, c’est le bénévolat qui est pratiqué durant le séjour de l’équipe médicale à Bangoua.
h) Commission Marketing
• En l’absence du président de cette commission, le PCO a tenu à féliciter notre frère Jackson de la diaspora qui a abattu un grand travail à Douala et à Yaoundé, en contactant plusieurs sociétés. Ce travail a été très apprécié et les retombées sont attendues.
**************************************
Le 4ème point de l’ordre du jour relatif à la vente du pagne et les billets d’invitation est abordé.
• Le PCO informe les participants que les pagnes sont disponibles et il a apporté un ballot avec lui. Ceux qui en veulent doivent se signaler auprès des différents points focaux, que sont le PCO, les Présidents des associations et au village Bangoua, Mefo la Conseillère.

– Il a demandé aux associations qui désirent acquérir les pagnes de dresser les listes des commandes et de collecter l’argent avant de s’adresser à un point focal.

– Il a rappelé que le pagne du Festival Macabo 2019 est la tenue officielle du défilé. C’est du super wax qui coûte 9.000 (neuf mille) FCFA la pièce. Quelque soit l’endroit où on se trouve, on peut passer la commande et dès le versement du prix d’achat les pagnes sont acheminés.

– Le PCO a également annoncé la sortie des billets d’invitation, qui sont de deux catégories : les billets Gold et les billets Silver. Il a demandé une fois de plus à ceux qui en veulent pour leurs invités de dresser les listes et de les lui faire tenir dans les meilleurs délais.

• L’Imam WEMENGNE MBIAKOP a informé l’assemblée que la communauté Bororo souhaite participer au défilé.

• Le PCO a demandé qu’ils prennent contact avec le Président des affaires coutumières, WEMBO MBEUGOUONG DJOUONANG.

**************************************
Le 5ème point de l’ordre du jour, ayant trait au programme officiel est amorcé.
• Le PCO fait savoir que c’est par anticipation qu’il a fait sortir le programme de la fête, en vue de recueillir les observations des uns et des autres.

– A ce jour, plusieurs suggestions ont été faites et elles seront compilées et appréciées à leur juste mesure.

– Il a pris comme exemple, certaines observations faites sur le forum et qu’il a appréciées. Le HOMALA qui concerne les Bandjoun, alors qu’il faudrait parler de HOMAWOU ou autre pour Bangoua. Il en va aussi de l’appellation de CES Bilingue de Bangoua alors qu’il s’agit en fait du CES Bangoua Sud. Dans le même ordre d’idée, il ne faut pas confondre simulation du défilé et répétition du défilé. D’après lui la simulation concerne la vision qu’on a du défilé, alors que la répétition du défilé c’est la préparation physique du défilé dans le but de corriger les imperfections et le rendre plus beau à voir le jour de l’évènement.

– Répondant aux préoccupations sur l’ordre du défilé, le PCO a fait savoir que la priorité de passage revient au village. En plus, un point d’honneur doit être mis pour le respect de la tenue du défilé qui est le pagne du Festival Macabo 2019.

– Pour clore les débats sur ce point, le PCO a fait remarquer que le programme officiel définitif tiendra compte de toutes les observations, indications et suggestions qui seront faites, et c’est ce plan qui sera transmis aux autorités administratives

**************************************

Date de la prochaine réunion
– Le 19 octobre 2019 à 14 heures. Ce sera notre dernière réunion préparatoire, car la réunion du 01 novembre ne sera qu’une réunion de mise au point.

– Le PCO a insisté sur le point que les Présidents de Commission comprennent le poids des responsabilités qui pèsent sur leurs têtes et par conséquent qu’ils travaillent d’arrache pied pour que tout soit bien coordonné et qu’on finisse en apothéose.

**************************************
Divers
• Aucun point n’a été enregistré.

• La séance est levée à 18 h 05 min.


Signé le Président du Comité d’Organisation (PCO), Soup souffô PIENDJIO Désolice Magloire

Views All Time
Views All Time
46
Views Today
Views Today
1

À propos Webmaster

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Oupssssssssss!! Le contenu de ce site est protégé contre les copies. Veuillez nous contacter à info@icibangoua.net